Continuez à procrastiner et vous irez loin !

Totalement à contre-courant de la tendance énergisante du moment et de tous les sites de développement personnel qui vous lancent des GO GO GO et vous assènent que : « lorsque l’on veut, on peut » et que « le moment est venu de passer la seconde », la procrastination a pourtant encore de belles heures devant elle !

Toutefois, remettre ses to-do list au lendemain reste culpabilisant et cette journée à regarder les mouches voler nous laisse exsangue face à l'absence évidente de résultats immédiats et quantifiables. 

Mais, ça suffit ! Finissons-en avec l'auto-flagellation

Pourquoi ne rendrions-nous pas leurs lettres de noblesse à ces moments de calme presque méditatifs ? Pourquoi ne les considérerions-nous pas comme les prémices de grands changements qui arriveront en leur temps ?  

Attention, quand même, toutes les formes de procrastination ne se valent pas ! Faire tourner une machine ou s’empiffrer de Nutella plutôt que de terminer ce qui se trouvait en haut de vos priorités, ne s’appelle pas autrement qu’une bonne vieille flemme !  En revanche, s’offrir des plages de réflexion et de rêveries est indispensable à l’émergence de nouvelles idées, au contraire de l’agitation constante qui ne leur laisse pas la place d’exister.

 

Un bon exemple de procrastination (tout de même très féconde) est celui de Leonard de Vinci.

Il a, en effet, passé sa vie à chasser une idée pour une autre, ne terminant pas toujours ses projets, mais multipliant les coups de génie et les projets visionnaires autant en peinture, dessin, architecture qu'en mathématiques !

 

Alors, si toutes ces heures hebdomadaires passées sur les réseaux sociaux, les blogs, Instagram ou Pinterest n’étaient pas des preuves flagrantes de procrastination ? Mais, bien au contraire, des parenthèses qui permettaient à notre esprit d'emmagasiner des milliers d’idées qui allaient nous servir dans quelques mois pour un nouveau projet dont nous n'avons à l'heure qu'il est, encore aucune idée !

N'hésitez pas surfer sur les comptes veggie de Pinterest, ou regarder toutes les conférences Ted du monde si cela vous chante, laissez-vous porter par vos découvertes et vos envies passagères. Il y a fort à parier qu’elles vont vous emmener bien plus loin que vous ne le pensez ...

 

C'est Marcel Proust qui le dit !

Dans “À la recherche du temps perdu”, il décrit ainsi le symptôme de procrastination qui l'avait « fait remettre de jour en jour, de mois en mois, d'année en année, l'éclaircissement de certains soupçons comme l'accomplissement de certains désirs ».

Et enfin pour en apprendre plus :

Cet article très intéressant dans le Huffington Post : À tous ceux qui n'ont pas l'impression d'avancer dans la vie de Jamie Varon.