L'angoisse de la TO-DO-LIST vierge

carnet_de_projets_planing_hebdo

Quelquefois quand je n'arrive pas à être la reine de l'organisation, j'ai trouvé je parade pour me donner bonne conscience, je note ce que j'ai fait à la fin de la journée voire même trois jours plus tard pour déculpabiliser devant les pages de mon agenda vierges de toutes actions.

SI j’en crois les gourous en tout genre, ce n’est pas du tout ce qu'il faudrait faire…Pourtant ce qui motive ces petits arrangements à combler ce vide qui me parait parfois immense dans mon emploi du temps, c’est la négation de toutes les mini-actions quotidiennes qui semblent peu dignes d’intérêt pour l’exigeante que je suis. 

 Pourquoi noter dans sa TODOLIST : banque / rdv coiffeur / payer la cantine / faire sa compta / apprendre à utiliser Convertit / trouver un fournisseur, me semble si dénuer d’intérêt alors qu’il s’agit bien d’actions chronophage qui une fois maîtrisées me laisseront finalement beaucoup de temps pour passer à des choses qui me semblent tellement plus valorisantes. Parfois, on aimerait planifier des think-tank / un shooting produit ou un déjeuner avec Adriana… mais ce serait occulter totalement ce que peut-être parfois notre quotidien.

Alors depuis quelque temps, je revalorise mes actions quotidiennes, sans les dénigrer, car je sais que c’est en avançant pas à pas que l’on mène parfaitement ses projets.

A rêver trop grand, trop loin on fini souvent par aller nulle part, non ?