carnet-de-projets-clemence6mois.png

Les beaux projets de...

 

 

Je pensais simplement me donner un plan de vie et me suis retrouvée à tout remettre en question au fur et à mesure.

Clémence

 

Je m'appelle Clémence et j'ai 28 ans. J'habite à Paris depuis 5 ans, et après des études littéraires et foncièrement orientées dans le cinoche, je suis à la tête du pôle post-production d'une petite boîte de production télé parisienne. Suis devenue reine de l'organisation et des charettes.

 

  • Quand tu as envie de changements ou de mettre en place de nouveaux projets, comment t’y prends-tu habituellement ?

C'est impulsif. Je peux me lancer de façon très brouillon dans un projet (qui me taraude depuis longtemps soyons honnêtes), être à fond et abandonner sans réellement m'en rendre compte, happée par le confort et la facilité d'un quotidien. Ce qui quand il m'arrive des choses stimulantes me fait croire que cela me tombe dessus. Comme par hasard.

 

  • Depuis combien de temps utilises-tu le carnet de projets ?

Un peu plus de deux mois.

 

  • Quelle utilisation fais-tu de ton carnet, dans quel domaine et à quel rythme ?

Tout d'abord quotidienne, il était garant d'un contrôle immédiat dans la volonté d'améliorer instantanément mon quotidien. Je voulais mincir, être heureuse au travail, apprendre l'anglais etc ... et tout en même temps ... ça m'a réellement oppressée. J'ai du l'envisager autrement, soit sur du long terme. Du coup, aujourd'hui, il m'accompagne, me sert de rappel, de guide, de psy et de conseil dans une projection en terme d'avenir. Et dans tous les domaines.

 

  • Peux-tu nous parler d’un de tes projets, et comment comptes-tu l’atteindre ?

A force d'introspection, car oui il aide grandement, j'ai au bout de deux mois arrêté THE projet, qui est le bon, soit synonyme d'épanouissement personnel. Je voudrais partir quelques temps à l'étranger pour me perfectionner en langue et vivre cette expérience dont je rêve depuis perpette : l'expatriation.

Au départ, c'était l'idée de fuir, mais avec le carnet (car j'y note TOUT) j'ai pu affiner ma réflexion et cibler concrètement mes ambitions. C'est un vrai brouillon pour ne rien cacher.

 J'ai développé un plan d'urgence ... donc court. Réparti grâce au calendrier mensuel pour organiser les préparations et surtout arrêter d'avoir peur. Je compte donc me trouver une formation (stage) dans mon domaine de prédilection pour chopper un Visa, me barrer (et là y a argent, appart etc ...) et surtout apprendre, car en vrai, et merci Carnet de Projet, c'est ça qui me botte pour l'instant : apprendre. C'est un projet à court terme, pour une durée de quelques mois à l'étranger.

 

  • Dans le carnet de projets, par quelle méthode as-tu commencé ? et de manière générale est-ce qu’il a des choses que tu as trouvé plus compliquées que d’autres à mettre en place?

Par la "journée de rêve". C'est peut-être bête mais je me suis éclatée à fantasmer ce que je voudrais vivre, j'y ai relevé ensuite les points dominants pour réaliser au final qu'on "a qu'une vie!" et que cela pouvait devenir concret. Ensuite j'ai utilisé les "faux amis", j'ai trouvé ça très important. Ne me demandez pas pourquoi, je ne saurai l'expliquer. J'ai tout de même mis réellement un mois à définir THE projet, j'avais l'impression de me perdre avant. Je n'ai pas pu remplir la frise de vie, ni tous les camembert de projets joliment. Ils sont raturés. 

 

  • Quels sont les premiers changements que tu as noté en utilisant le carnet de projets ?

Le premier ça a été la réflexion. Beaucoup beaucoup. C'est sérieux tout ça. Je pensais simplement me donner un plan de vie et me suis retrouvée à tout remettre en question au fur et à mesure. Je suis aussi devenue plus organisée. C'est tout bête mais inscrire ce que l'on devra faire dans 3 jours nous permet de nous libérer l'esprit au jour J. Et d'être beaucoup plus efficace. Même si je le rejette complètement des fois ... 

 

  • Que t’apporte le fait d’écrire ?

C'est limite thérapeutique. Les grands mots. C'est ultra-perso mais libérateur. Ca met les choses en place, en ordre. Et on se les avoue à soi-même. Une vraie complicité.

 

  • A quelle personne aurais-tu envie de le faire découvrir ou de l’offrir et pourquoi ? 

Sur le coup je n'en ai aucune idée... Peut-être que ça voudrait dire à tout le monde ? Ou à ces personnes constamment indécises qui justifient leur inactivité par de longs discours, sur ce qu'elles voudraient faire sans s'en donner les moyens. A moi quoi ...

 

  • Quelle est la personne qui t’inspire le plus ?

Celles qui ont des vies chaotiques mais bourrées d'émotions, celles qui osent et qui arrivent à en faire de belles choses même à de petits niveaux. 

 

  • Ton mantra, devise ou citation préférés

On apprend de ses erreurs.

 

  • Sur quel réseau peut-on te trouver ou te suivre ?

Je raconte ma vie là : https://boumland.wordpress.com/